CONTACTEZ-NOUS AU 01 49 20 49 70 (du lundi au vendredi 9h00 – 12h30 et 13h30 – 18h00)

Le malus écologique 2020


Le nouveau malus écologique arrive en 2020...

Comment ca marche ? 


Depuis quelques semaines le nouveau barème du malus prévu pour 2020 a été voté par l’Assemblée Nationale. Trois grands changements sont à prendre en compte :

  • Le seuil de déclenchement du malus sera de nouveau abaissé.
  • Le montant maximal sera plus élevé.
  • Et la taxation sera plus rapide.

Il évoluera  deux fois au cours de l’année prochaine. La première version prendra effet le 1er janvier prochain dans le cadre de la loi de finances 2020.  Le second courant du mois de juin 2020. 

Le but de cette réforme est de dissuader les automobilistes à acheter des véhiculés jugés « polluants ».  La nouvelle grille va certainement pénaliser les véhicules essences familiales, les berlines, ainsi que les SUV, qui dégagent des volumes de CO2 importants, et favoriser les diesels qui seront moins taxés. 


Comment fonctionne ce nouveau malus ? 

A partir du 1er janvier, il débutera dès 110 grammes par kilomètre contre les 117 grammes qui sont actuellement en vigueur. Le prix quant à lui sera de 50€ pour cette première tranche contre 35€ jusqu’à présent, soit une augmentation de 15€.  Les véhicules rejetant 117g verront un malus de 210€ leur être attribué. Le malus maximal est maintenant fixé à 12.500€ dès 173g/km contre 10.500€ à partir 191 grammes aujourd’hui. Ce nouveau malus s’appuiera à nouveau sur la norme NEDC corrélée.

Mais attention, dès le mois de juin prochain, une nouvelle grille sera mise en vigueur en prenant en compte le nouveau cycle d’homologation WLTP. Cette norme donnera des valeurs de CO2 plus élevées, car plus proche de la réalité, et une grille du malus assouplie a donc été proposée. Le nouveau barème débutera à partir de 138g/km (et non 110g/km pour le malus 2020 sur la norme NEDC) avec un montant de 50€. Le seuil maximal sera de 201 g/km avec un montant 12.500€.

La progression des montants sera quant à elle inchangée par rapport au barème de janvier 2020.

Le bonus écologique restera inchangé, et sera plafonné à 6 000€  pour l’achat d’un véhicule électrique. 

Concernant les véhicules d’occasion importés, le malus CO2 est bien à payer lors de l’immatriculation en France en fonction de la date de première immatriculation du véhicule. Par exemple,  pour un véhicule dont la date de mise en circulation est de 2019, le montant du malus sera calculé sur le barème de 2019.

Vous trouverez ci-dessous un simulateur afin de calculer le coût du certificat d’immatriculation : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/cout-certificat-immatriculation


Découvrez les nouveaux barèmes 2020 du malus écologique : 


Sources :
https://www.economie.gouv.fr/cedef/bonus-malus-automobile
https://www.auto-moto.com/actualite/societe/malus-2020-nouveau-bareme-officiellement-vote-222504.html
https://www.auto-moto.com/green/malus-ecologique-2020-plus-severe-220931.html
https://www.largus.fr/actualite-automobile/malus-ecologique-2020-durcissement-du-bareme-et-deux-grilles-en-2020-10014394.html
https://www.caradisiac.com/malus-2020-voici-le-bareme-plus-severe-vote-par-les-deputes-179221.htm
Lire la suite

JEU CONCOURS - HALLOWEEN

 


PARTICIPER À NOTRE JEU CONCOURS

"PRO V.O FÊTE HALLOWEEN"


Chers marchands, PRO V.O fête Halloween du 31/10/2019 12h00 au 04/11/2019 22h00 et on vous invite !


À gagner ? Un cintre  pour voiture  !

 

Comment participer à notre jeu concours ?

  1. Allez sur notre page Facebook  
  2. Répondez en commentaire de notre post JEU CONCOURS HALLOWEEN à la question suivante : "Combien il y a-t'il de VO dans notre vente Privilèges Spéciales Halloween du 31 octobre au 4 novembre ? "
  3. Vous avez du 31/10/2019 12h00 au 04/11/2019 22h00 pour répondre.  
  4. Le gagnant sera tiré au sort parmi ceux qui ont répondu correctement à la question.  


Vous avez des questions ?  

Lisez notre REGLEMENT JEU Halloween 2019 .pdf ou envoyez nous un mail à l'adresse suivante: rrg.provo@renault.com 


Ne laissez pas passer votre chance...

Lire la suite

Acheter un VO Électrique

Vendre des voitures électriques d'occasion ? Les bonnes pratiques. 

Conduite fluide, sans émission, sans bruit de moteur ni vitesse à passer, l’électrique révolutionne le marché de l’automobile d’occasion.


Les voitures électriques offrent un nouveau marché pour la vente de voitures d’occasion. Si ce marché est très prometteur, c’est en partie grâce à une tendance de fond mais aussi grâce aux prix extrêmement attractifs que propose le marché de l’occasion sur les voitures électriques à faible kilométrage.

 En pleine expansion, avec une hausse de 83% des ventes en un an, la voiture d’occasion électrique a un potentiel non négligeable. Au premier semestre 2019, près de 8 900 véhicules d’occasion électriques qui se sont vendus sur le marché français.

Certes, la voiture électrique reste un marché de niche, mais la mobilité électrique rentre progressivement dans les mœurs. Et les prix affichés sur le marché de l’occasion pour ce type d’énergie facilitent son développement. Par ailleurs, comme nous avions pu le voir lors de notre article sur la prime à la conversion, le véhicule d’occasion électrique est éligible à la prime à la conversion. Il revient alors à un tarif très attractif pour vos clients.

Chez PRO VO, nous vous proposons régulièrement des ventes spéciales électriques où vous pourrez retrouver des Renault Zoé, ou Kangoo ZE. La Renault Zoé est le modèle le plus recherché et le plus vendu au premier semestre avec 5 454 unités (+ 118% par rapport à la même période en 2018). Il représente 62% des ventes total de VO électriques.

N’oubliez pas  de regarder régulièrement notre planning des ventes

Une vente véhicule électrique pourrait s’y cacher


Cependant, l’achat de VO électrique n’est pas anodin.  En tant que marchand, vous êtes solidaires du contrat de location de la batterie le temps que vous vendiez le véhicule à un particulier.


Comment se passe l’achat de VO Electrique chez PRO VO ? 

  • Vous posez une option sur un véhicule
  • Avant de valider votre option et de vous envoyer le numéro de commande, nous allons vous demander de remplir différents formulaires. 
    • C’est votre premier achat de VO Electrique
      • Nous devons vous créer un contrat cadre. Cela signifie que nous allons vous créer un compte auprès de la DIAC
    • Ce n’est pas votre premier achat de VO Electrique, vous avez donc déjà un compte
    • Une fois le compte DIAC identifié, nous allons vous demander de remplir et de signer deux documents que nous allons envoyer à la DIAC
      • Un contrat de location
      • Une déclaration d’engagement du nouveau locataire signé par les deux parties.  Ce document certifie que vous avez été informé du contrat de location de la batterie, et que vous vous engagez donc à souscrire un contrat dans le pays de destination (en France ou à l’étranger). Par conséquent,  en cas de vente du véhicule à l’étranger, ce document assure la clôture du contrat Français.
  • Une fois les documents retournés et validés par la DIAC, le processus d’achat reprend son cours normal.

Envie d’avoir plus d’information sur notre processus d’achat ? Contacter notre service client au 01 49 20 49 70


Cette procédure nous permet de vous céder le contrat de location de la batterie, ce qui vous donne la possibilité de revendre le véhicule à un particulier.

Cependant, tous les véhicules d’occasion électrique ne peuvent pas être exportés vers certains pays d’Europe.  Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des conditions de transfert du contrat de location de la batterie pour chaque pays :

Attention, comme vous pouvez le voir dans le tableau, les VO électriques qui disposent de la location de la batterie ne se revendent pas dans tous les pays.


Téléchargez les documents ici pour réaliser la cession de la batterie:

- CONTRAT CADRE.pdf

- INTERCONTRAT ZE.pdf

- MANDATSEPA.pdf


Source:

http://www.leparisien.fr/economie/vehicules-electriques-le-marche-de-l-occasion-s-envole-06-09-2019-8146770.php
Lire la suite

JEU CONCOURS - LA RENTRÉE DES SPÉCIALISTES DE L'AUTO


PARTICIPER À NOTRE JEU CONCOURS

« LA RENTRÉE DES SPÉCIALISTES DE L'AUTO »


Chers marchands, PRO V.O fait sa rentrée du 02/09/2019 15h00 au 16/09/2019 12h00 et on vous invite !


À gagner ? Un IPAD AIR et bien d’autres cadeaux…

Comment participer à notre jeu concours ?

 

1. Si vous n’êtes pas déjà inscrit, inscrivez-vous en cliquant ici

2. Achetez un VO du 02/09/2019 au 15/09/2019 pour pouvoir participer à notre tirage au sort.


Plus vous achetez de VO plus vous avez de chance d’être tiré au sort.

Par exemple, si vous achetez 3 VO, votre nom apparaîtra 3 fois au lieu d’1 fois dans la liste qui servira au tirage au sort.


3. Comment acheter un VO sur PRO V.O ? 

  • Soit via notre plateforme de e-commerce « Click & Buy » durant la période du 02/09/2019 au 16/09/2019.

Pour y accéder, cliquez sur le lien suivant 


  • Soit en jouant à l’une de nos ventes durant la période du 02/09/2019 au 16/09/2019.

Vous pouvez retrouver la programmation de nos ventes ici !


Pour l’occasion, PRO V.O vous propose des ventes spéciales pleines de surprises …


4. Le VO doit être facturé et payé avant le 16/10/2019 à 23h59 pour participer au grand tirage au sort qui aura lieu entre le 17/10/2019 et le 24/10/2019.


5. Dotations:

La première personne tirée au sort remportera une tablette « iPad Air » (64 GO).

30 autres personnes seront tirées au sort et remporteront notre second lot, un appui-tête cintre de siège de voiture.


Vous avez des questions ? 

Lisez notre RÈGLEMENT PROVO FAIT SA RENTRÉE ou envoyez nous un mail à l'adresse suivante: rrg.provo@renault.com 


Ne laissez pas passer votre chance ... 

Lire la suite

PRIME A LA CONVERSION: NOUVELLES REGLES

Petit rappel, depuis le 1er janvier 2019, la prime à la conversion a pour but d’inciter les particuliers à remplacer leur véhicule ancien par un véhicule plus récent, thermique ou encore électrique, et respectant les conditions Crit’Air 1 ou 2. Le gouvernement propose des aides sur des véhicules diesel et essence pouvant atteindre jusqu’à 4000€, et 5000€ pour des voitures hybride. Cette loi concerne également les marchands, et constitue un véritable argument de vente.

  Consultez notre article sur la prime à la conversion :  Cliquez ici


Et si nous faisions le bilan de ce premier semestre 2019 ?  

La prime à la conversion a surperformé durant ce premier semestre 2019. En effet, à fin juin 2019, le gouvernement comptabilisait déjà plus de 220 000 demandes. Il faut savoir que durant toute l’année 2018, un total de 250 000 primes avait été versé. Ce qui laisse présager que d’ici fin 2019, 450 000 demandes seront recensées. 


Qui demande cette prime ?

Nous avons pu identifier que plus de la moitié des dossiers, 62%, proviennent des réseaux de concessionnaires. 

Concernant les bénéficiaires de cette prime à la conversion, 81% sont des foyers non-imposables soit 10% de plus que l’année dernière ! Le gouvernement a donc réussi son pari de proposer une loi qui aide les ménages les plus modestes à renouveler leur équipement. Ils peuvent désormais acheter une voiture récente et moins polluante. Ce phénomène est dû à la « super-prime » à la conversion proposée à 20% des foyers les plus modestes.

Par ailleurs, le Conseil National des Professions Automobiles (CNPA) affirme que « les véhicules les plus plébiscités sont majoritairement d’occasion, thermique et convertis contre une mise au rebut d’un véhicule Diesel (83%) ».  En effet, environ 50% des véhicules achetés avec l’aide de la prime à la conversion sont des diesels dont 80% de véhicules d’occasion. 


Un succès qui dérange ?

Victime de son succès, la prime à la conversion interroge.  En effet, le gouvernement se demande comment il pourra répondre à toutes les demandes.

C’est pourquoi, la prime à la conversion pourrait être révisée ! En effet, fin juin 2019 déjà plus de 220 000 demandes ont été comptabilisées. Le gouvernement n’avait pas prévu un tel succès comme en témoigne le budget alloué de 596 millions d'euros pour toute l’année 2019 qui devrait être dépassé de 300 milles euros. Aussi, le gouvernement s’interroge à limiter cette prime à la conversion uniquement aux foyers les plus modestes.

De plus, le gouvernement s’interroge sur les véhicules d’occasion diesel. En effet, 48% des véhicules achetés après l’obtention de la prime sont d’occasion et diesel. Or le but de la prime n’était pas de favoriser l’achat de ce type de véhicule.

Soyez donc vigilant, le gouvernement a durci les conditions d’attribution et de diminuer les montants des primes. Suite à la parution du décret n°2019-737 paru le 16 juillet 2019 au journal officiel, le dispositif de prime à la conversion change officiellement au 1er août 2019


PRO V.O,  vous en dit plus sur ces nouvelles conditions d'attribution de la PAC

A noter que pour les VO qui ne respectent pas les nouveaux critères. Même si un de vos clients vous a commandé un véhicule ou a réservé un contrat de location avant le 1er aout 2019, si le véhicule n'est pas facturés ou le 1er loyer n’est pas versé avant le 1er août, il ne pourra finalement pas bénéficier de la prime à la conversion ! 

De plus, à partir du 1er août, le montant de la prime ne dépendra plus du caractère imposable ou non du ménage mais du revenu fiscal de référence par part, celui-ci doit être inférieur ou égal à 13 489€.  


Les nouveaux critères pour bénéficier de la prime à la conversion

Le véhicule doit avoir :

  • Des émissions inférieures à 116g de CO2/km
  • Etre immatriculés avant le 01/09/2019 pour les véhicules diesel sinon ils ne seront plus éligibles à la PAC, y compris pour les ménages dont le revenu fiscal de référence par part </= 13 489€, et même si le véhicule a un taux d’émission inférieur à 116gr CO2/km
  • Un coût d’acquisition inférieur à 60 000€ TTC incluant le coût d’acquisition de location de la batterie s’il y a 


Les nouveaux barèmes de prime

Véhicules bénéficiant de la PAC
FOYER LES + MODESTES / GROS ROULEURS*
REVENU FISCAL DE RÉFÉRENCE PAR PART </= 13 489€
REVENU FISCAL DE RÉFÉRENCE PAR PART > 13 489€
Essence VN/VO ou GPL (CO2 max 116g/km)
CRIT’AIR 1 : 3 000€CRIT’AIR 1 : 1 500€CRIT’AIR 1 : 0€
Diesel VN (CO2 max 116g/km), immatriculé après le 01/09/2019
3 000€1 500€1 500€
VN/VO, Hybrides rechargeable**
1 500€1 500€1 500€
ZE (VN/VO) / hybride rechargeable contrainte autonomie***
5 000€2 500€2 500€
VN Quadricycle à moteur (TWIZY)
1 100€1 100€100 €

* Ménages les plus modestes : le revenu de référence fiscal par part doit être inférieur ou égal à 6 300€. Gros rouleurs : la distance – lieu de travail doit être supérieur à 30km (60km aller –retour) ou plus de 12 000 km parcourus par an dans le cadre de l’activité professionnelle avec le véhicule personnel. Pour justifier les trajets parcourus, une attestation de l’employeur devra être produite. Le revenu fiscal de référence par part doit être inférieur ou égal à 13 489€

** Véhicules hybrides rechargeables rejetant entre 21g et 50g CO2/km sans contrainte d’autonomie en tout électrique

*** Véhicules hybrides rechargeables rejetant entre 21g et 50g CO2/km avec un minimum de 40km d’autonomie en tout électrique en norme NEDC

Vous pouvez trouver régulièrement des véhicules d’occasion électrique sur notre site.

Découvrez le planning des ventes


Source :
https://www.lepoint.fr/automobile/securite/auto-la-prime-a-la-conversion-bientot-moins-genereuse-08-07-2019-2323195_657.php
https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/vie-pratique/2019/07/08/prime-a-la-conversion-automobile-pourquoi-les-regles-pourraient-etre-amenees-a-changer/
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/le-gouvernement-depasse-par-le-succes-de-la-prime-a-la-conversion-20190704
https://www.01net.com/actualites/auto-la-prime-a-la-conversion-va-etre-revue-a-la-baisse-1727203.html
https://www.clubic.com/transport-electrique/actualite-863271-vehicule-polluants-prime-conversion-revue-baisse-gouvernement.html
https://www.caradisiac.com/la-prime-a-la-conversion-n-est-pas-faite-pour-acheter-des-tesla-177382.htm
Lire la suite

LE MARCHE DU V.O: LES 0-5 ANS

Les 0-5 ans, les nouvelles pépites du marché de l’occasion !


Les français possèdent de plus en plus de voiture, d’après l’étude Parc Auto 2019 de Kantar. En 2018, 34 millions de véhicules ont été comptabilisés sur le parc français contre 27 millions en 1998.  Soit une augmentation de 7 millions de voitures en l’espace de 20 ans  pour une augmentation de  7 millions d’habitants sur la même période !  

 

L’Etat du marché de l’automobile 

En effet, les français sont de plus en plus nombreux à s’équiper. En 2018, 86% des ménages français possédaient une automobile contre 79% en 1998.   Aujourd’hui, la voiture est devenue un achat de nécessité et plus qu’un achat de plaisir pour de nombreux français. Effectivement, 57% des Français utilisent la voiture pour aller travailler et 62% déclarent ne pas avoir d’autres solutions, notamment en zone rurale.

De plus, il faut savoir que la crise de 2008 a profondément touché le marché de l’automobile. De 2009 à 2016, le parc automobile français a progressé seulement de 0,5% en moyenne par an… Il a fallu attendre 2017, pour retrouver un rythme de croissance d’avant la crise soit de +1.2% en 2017 et de +1% en 2018.

Ajouté à cela, le monde de l’automobile rencontre un nouveau défi. En effet,  les nouvelles politiques de mobilité cherchent de plus en plus à réduire le nombre de véhicules par foyer. Les français sont encouragés à utiliser les transports publics plutôt que leurs propres véhicules. Pourtant,  le nombre de foyer multi motorisé ne cesse d’augmenter. Par ailleurs, le parc automobile français vieillit depuis les années 90.  Ce phénomène est dû à l’augmentation du marché de l’occasion. Si en 1990 l’âge moyen d’une voiture était de 6 ans, il est désormais de 9 ans en 2018. 


Et le marché de l’occasion dans tout ça ?  

Le marché de l’automobile d’occasion progresse de +4% en mai 2019 avec 482 557 immatriculations recensées.  En mai 2019, le segment des jeunes occasions de 0 à 5 ans correspond à 40% des VO vendus ! Ce type de véhicules est de plus en plus demandé en France  car ils sont moins polluants et ont donc moins de risque de se voir interdire l’accès à certaines villes (notamment en île de France). Ce segment propose également des SUV dont vous êtes friands (18% du marché de l’occasion en juin).


                  PRO V.O vient de lancer une nouvelle vente -5 ans !  Regardez notre planning des ventes, elle pourrait s’y cacher.

                 Découvrez le planning des ventes


Cependant, le marché reste dominé par les diesels (62% des transactions).  Et les essences sont en forte progression (+5.8% avec une part de marché de 36.2%). Les motorisations alternatives progressent malgré un volume qui reste faible causé en grande partie par un manque d’offres sur le marché, l’hybride augmente de +26.6% avec une part de marché de 1.3% et les véhicules électriques de +94.1% avec une part de marché de 0.3%.


Une croissance continue depuis le début de l’année sur le marché de l’occasion. Même si le mois de juin fut moins performant avec une baisse de -9.5% vs 2018.               Cependant,  cette baisse est à relativiser car le marché comptabilise une progression de 1% des ventes sur ce premier semestre !


Sources:
http://www.lefigaro.fr/automobile/la-voiture-d-occasion-moyenne-francaise-monte-en-gamme-20190627
https://www.lafinancepourtous.com/2019/07/08/la-france-et-les-voitures-un-amour-contrarie/
https://www.autoplus.fr/actualite/Occasion-Marche-de-loccasion-France-Mai-2019-Hausse-des-immatriculations-1539158.html
https://www.lelynx.fr/assurance-auto/vehicule/occasion/ventes-mai-2019/
https://www.auto-infos.fr/Le-marche-du-vehicule-d-occasion,12707
https://www.auto-moto.com/actualite/en-chiffres/marche-auto-france-forte-baisse-ventes-juin-215083.html


Lire la suite

DERIVES VP: CHANGEMENT LEGISLATIF


Les dérivés VP séduisent de nombreux marchands.  Cependant,  depuis le premier avril 2019, la législation sur les dérivés de la marque Renault a changé. Chez PRO V.O, il nous tient à cœur de vous prévenir des évolutions du monde marchand. Découvrez plus bas, la nouvelle procédure lors de l’achat de dérivés VP. 




Mais avant d’aller plus loin, qu’est-ce qu’un dérivé VP ?  

Les dérivés VP, ou plutôt voitures de fonction, sont des dérivés de véhicules particuliers avec seulement deux places. L’objectif est de transformer ces véhicules destinés aux particuliers en voitures utilitaires.  En effet, la disparition de la banquette arrière permet d’agrandir le coffre du véhicule. Certaines entreprises sont très attachées aux dérivés VP. Ces voitures permettent un gain considérable de place pour les commerciaux (par exemple) qui peuvent transporter beaucoup de matériel.

Néanmoins, il est important de savoir que selon le code général des impôts, les dérivés VP peuvent être affectés uniquement à une utilisation professionnelle. C’est pourquoi, vous êtes nombreux à acheter des dérivés VP pour ensuite les revendre en cinq places.

 En effet, pour vous, marchand automobile, le véritable avantage des dérivés VP est le prix. Ces véhicules étant considérés comme des deux places, ils sont généralement moins chers à l’achat que des véhicules particuliers cinq places. 


Regardez nôtre planning des ventes ,une opération dérivés VP pourrait s'y cacher

Découvrez le planning des ventes


Changement législatif sur la réversibilité des dérivés VP en véhicules particuliers !

Vous souhaitez transformer votre dérivé VP de la marque Renault en véhicule particulier cinq places et modifier le nombre de siège inscrit sur la carte grise de la voiture ? 

Depuis le 1er Avril 2019 vous devez vous rendre dans un garage Renault ou dans un centre agréé par le constructeur pour effectuer l’opération de réversibilité qui consiste en la pose et/ou l’achat du kit siège. Seul un centre agréé Renault sera désormais habilité à faire une demande de certificat de réversibilité et à vous délivrez l’attestation.


La procédure afin d’obtenir la nouvelle carte crise 

Tout d’abord, bien vérifier que votre véhicule est réversible.

Pour cela, vous devez vous assurer

  • qu’il soit inscrit la mention « DERIV VP » sur la carte grise du VUL. 
  • qu’il soit indiqué « banquette AR » ou bien « sans banquette AR » sur ICM

Par la suite vous devrez retourner au service attestation :

  • La photocopie de la carte grise actuelle 2 places
  • L’attestation de la concession Renault ayant effectué la réversibilité
  • Le nom du carrossier ayant effectué la 1ère transformation de véhicule particulier en véhicule utilitaire
  • Un paiement de 135€

Vous pourrez trouver ci-dessous, les coordonnées du service attestation :

RENAULT SAS
SERVICE VOCAL
E-MAIL
Service attestations
92109 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX
API : FR EQV ARC 1 05
08 10 28 22 82
contact.atthom@renault.com


Si vous ne souhaitez pas passer par un centre Renault,  vous pouvez vous rendre sur le site UTAC – CERAM, cliquez ici.

Vous y trouverez la liste des opérateurs agréés qui pourront effectuez la réversibilité et vous délivrez le certificat. 

Attention ! Cette nouvelle réforme concerne également les anciennes auto-écoles. Depuis le premier avril 2019, vous ne pouvez plus enlever les pédaliers seul.   Vous devez donc également passer par un centre Renault ou bien un centre agréé.

Lire la suite

DIESEL VS. ESSENCE, POURQUOI CHOISIR ?

 

Aujourd’hui, le diesel est devenu la nouvelle cible du gouvernement. Dans le cadre de son projet de lutte contre la pollution de l’air, le pouvoir politique veut diminuer le nombre de véhicules diesel en circulation.  En effet, même si le diesel émet moins de CO2 et de gaz à effet de serre que l’essence, il projette plus de particules fines et de polluants atmosphériques.  Mais attention,  si les véhicules diesel sont polluants, ils ne sont pas les monstres que l’on décrit bien souvent. 

Cependant, cette diabolisation reste une des raisons pour laquelle le diesel perd de plus en plus de terrain… Effectivement, les voitures diesel représentaient 55% des immatriculations de voitures neuves en Europe en 2012 vs. 44.8% en 2017. Aujourd’hui, la part de diesel a diminué avec seulement 35% de voitures neuves vendues au premier semestre 2019.  


Si le marché de l’occasion est aussi touché par ce désamour, les véhicules neufs ou d’occasion diesel restent majoritairement présents dans le parc français.  Par conséquent, nous souhaitons vous apporter notre expertise afin de vous aiguiller dans la vente de voitures diesel d’occasion.

Sur le marché des voitures d’occasion, une des premières problématiques est que les clients recherchent principalement des essences. Un fort déséquilibre entre l’offre et la demande d’essence se ressent.  Pour la première fois en 2018, les automobiles diesel sont moins demandées que les essences.  Cependant, le diesel reste prédominant. Les véhicules d’occasion diesel représentaient 48% des ventes totales de 2017 d’après le comité des constructeurs automobiles français. Un nombre conséquent que vous ne pouvez pas négliger.

 Malgré la décroissance du diesel, ces automobiles offrent de nombreux avantages. Premièrement, elles sont plus économiques à la consommation de sans plomb sur le long terme  ce qui est un avantage économique non négligeable pour votre potentiel client. En effet, elles consomment 15% de moins que les essences.  De plus, plus résistantes, ces voitures peuvent aller jusqu’à 400 000 kilomètres.  Ce qui font d’elles, les voitures idéales pour les longs trajets réguliers.  Par ailleurs, elles présentent l’avantage d’avoir un entretien facile, un atout indéniable pour vos clients. 


                       Pourquoi ne proposeriez-vous pas à vos clients des voitures diesel de moins de 2ans aillant peu de kilomètres ?

                        Notre offre de VO Diesel récentes


Les diesel se vendent toujours bien en effet, 6,7 millions de véhicules neufs ont été vendus en 2017, c’est pourquoi les constructeurs croient encore au diesel notamment grâce

  • Au coût d’usage
  • Au moteur
  • Au prix à la pompe

Mais le véhicule diesel reste plus cher à l’achat et met plus de temps pour se rentabiliser.

C’est pourquoi, il est important de varier son offre de parc de voiture afin de pouvoir proposer la voiture qui correspond au mieux aux besoins de votre client, surtout sur le marché de l’occasion ou les clients sont plus sensibles au prix. Une personne qui recherche des voitures pour faire uniquement de la ville n’aura pas les mêmes besoins qu’une personne qui fait régulièrement des longs trajets. 

La qualité des déplacements est importante. Pour des distances courtes l’essence est privilégiée inversement pour le diesel. Le diesel étant un moteur qui a besoin d’une montée en température pour ne pas surconsommer, il sera favorisé pour les longs trajets.  Les petits trajets ne sont pas suffisamment longs pour que le moteur ait le temps de chauffer convenablement, ce qui peut causer des risques d’usure prématuré.

Vous pourrez trouver un tableau ci-dessous qui vous récapitulera les avantages et les inconvénients que chacun des moteurs (diesel et essence). N’oubliez pas qu’en occasion le prix d’achat d’un véhicule diesel est bien plus intéressant que si vous l’achetiez neuf !




                       Découvrez le planning des ventes


Sources:
https://www.caradisiac.com/le-marche-de-la-voiture-d-occasion-a-baisse-en-2018-173460.htm
https://actualites-voitures-occasion.carizy.com/vendre-sa-voiture/voiture-occasion-diesel-climat-defiance/
https://www.caradisiac.com/faut-il-etre-fou-pour-acheter-un-diesel-174616.htm
http://blog.vpauto.fr/moteur-essence-ou-diesel-que-choisir/
https://www.caradisiac.com/diesel-d-occasion-la-baisse-des-ventes-s-accelere-175457.htm
https://www.caradisiac.com/faut-il-encore-acheter-un-diesel-en-occasion-173620.htm

Publié le 16/05/2019 à 17h00

Lire la suite

LE SALON DE SHANGHAI

Si historiquement le plus grand salon au monde est le Mondial de l’automobile à Paris avec plus d’1 million de visiteurs à chaque édition, pour la première fois le Salon de Shanghai pourrait le détrôner. En effet, avec son parc d’exposition spectaculaire, ses lancements d’innovations et ses copies de modèles européens, il n’a rien à envier au salon de l’auto de Paris. Le salon de Shanghai est un salon international de l’automobile qui se déroule tous les deux ans depuis 1985. Cette année, pour sa 18ème édition, il a eu lieu du 18 au 25 avril au National Exhibition and convention center. De nombreuses nouveautés ont été présentées ainsi que des concept-cars. L’équipe de Pro V.O, vous propose de découvrir les principales informations à retenir de ce salon.


Le 16 et 17 avril 2019 la presse a pu assister au plus grand salon automobile chinois qui a eu lieu à Shanghai. Un événement incontournable pour le marché de l’automobile car la Chine est le premier marché au monde. Pour la 18ème fois, ce salon international de l’industrie de l’automobile a multiplié les lancements de véhicule les plus spectaculaires les uns que les autres. Le grand public a pu découvrir de nombreux nouveaux modèles de voitures électriques du 18 au 25 avril, le pays y étant très sensible. Malheureusement, certaines voitures présentées durant le salon sont destinées uniquement au marché chinois…


Tous les plus grands constructeurs automobiles étaient présents et ont voulu marquer les esprits, comme Mercedes avec son SUV GLB doté de 7 places. Toyota l’un des leaders de l’hybride a présenté en avant-première pour le marché chinois un crossover compact C-HR 100% électrique qui sortira en 2020. Le constructeur Aston Martin a montré son premier modèle 100% électrique. L’Aston Martin Rapide E sera une édition limité avec seulement 155 exemplaires ! Le groupe Volkswagen s’est également démarqué avec ID Roomzz, de Volkswagen, un SUV familial de 7 places à moteur électrique ou le concept AI/ME chez Audi. Et il y en a encore bien d’autres. En effet, chaque constructeur a voulu se distinguer et ils ont tous été plus innovants les uns que les autres.  Les constructeurs automobiles français, Citroën, Peugeot ou Renault se sont également surpassés en proposant leurs nouveaux modèles.


Présentation de la nouvelle Renault City K-ZE au Salon de Shanghai 


Pour  le premier salon de sa nouvelle Renault CITY K-ZE, Renault a choisi celui de Shanghai. Ce véhicule 100% électrique, pensé spécialement pour le marché chinois, est un véhicule urbain et de style SUV. Renault a beaucoup d’ambition pour le marché chinois qui est un marché le plus important et le plus dynamique pour l’électrique.  Le sixième véhicule électrique de la gamme Renault sera produit localement et sortira en chine d’ici la fin de l’année 2019. Le constructeur compte bien sur ce véhicule pour continuer à conquérir le marché chinois. 

La Renault Ciy K-ZE dispose d’un design élégant avec des lignes affirmées et une silhouette musclée et compacte. Un model fiable qui est idéal pour la vie quotidienne. Renault s’engage à toujours répondre aux standards de qualité mondiaux pour sa nouvelle citadine aux allures de SUV et de proposer une technologie électrique avancée. Malheureusement, ce nouveau modèle ne semble être destiné qu’au marché chinois !

                        Découvrez le planning des ventes


Sources:
https://www.caradisiac.com/salon-de-shanghai-2019-toyota-presente-un-c-hr-electrique-175767.htm
https://www.caradisiac.com/salon-de-shanghai-2019-renault-devoile-le-koleos-restyle-175760.htm
https://www.caradisiac.com/salon-de-shanghai-2019-mercedes-devoile-le-concept-glb-175724.htm
https://www.caradisiac.com/salon-de-shanghai-2019-audi-devoile-le-concept-ai-me-175666.htm
https://www.caradisiac.com/salon-de-shanghai-2019-volkswagen-devoile-le-concept-id-roomzz-175704.htm

Publié le 16/05/2019 à 17h00

Lire la suite

Nouvelle Renault Clio V

Depuis le lancement de la première Clio en 1990, la citadine a toujours constitué un modèle phare pour Renault. Mais la quatrième génération apparue en 2012 marqua un véritable tournant dans sa carrière. Son lancement engagea le renouveau stylistique initié par Laurens van den Acker, avantageux successeur de Patrick Le Quément à la tête du design. Un vent de fraîcheur qui, par la suite, sera précautionneusement administré à l’ensemble de la gamme, pour échafauder une identité de marque plus forte que jamais en cette fin de décennie.

En 2019,  Renault lance sa Clio V qui est en fait une importante mise à jour de sa prédécesseure, d’où l’indispensable temps d’accoutumance pour les distinguer pour autant, aucun élément de carrosserie ne leur est commun.


EXTÉRIEUR

L’extérieur intègre la signature lumineuse C-Shape qui caractérise les récents modèles du Losange, autour d’une calandre échancrée. De profil, la Clio 5 peaufine les attributs de celle qu’elle remplace, à l’image de l’élégant pli de carrosserie qui surligne les encadrements de portières. L’endroit même où se tapisse la discrète poignée de porte arrière, en lieu et place de la quatrième vitre latérale de son aïeule. Elle est désormais remplacée par une pièce creusée qui dissimule le système d’ouverture.

En bas de portière, l’ancienne protection latérale arc-boutée s’identifie à présent par une pliure de caisse, tout en intégrant un jonc chromé gravé du patronyme Clio. Pour conclure ce chapitre extérieur, la poupe ne se voit pas chamboulée.


INTÉRIEUR

A la manière des récentes productions Audi, la citadine tricolore recourt à de minces aérateurs barrant la quasi-totalité du poste de conduite, et cède à la tendance des touches piano, à la base de son nouvel écran multimédia. Cette dalle tactile, positionnée au format vertical, s’impose comme la pierre angulaire du nouveau système d’info-divertissement « Smart Cockpit » qu’inaugure l’ex-Régie. Orientée vers le conducteur et légèrement courbée pour gagner en lisibilité, elle affiche une diagonale de 9,3”, la plus grande jamais vue chez Renault.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, cette Clio des temps modernes tourne définitivement le dos aux compteurs analogiques, en troquant ces derniers par un écran numérique, de 7 à 10” de diagonale, selon les finitions.

La console centrale accueille un levier de vitesse raccourci qui profite à l’ergonomie, ainsi qu’un réceptacle à smartphone, source de recharge par induction.

On ne peut que constater une indiscutable montée en gamme, renforcée par l’arrivée de sièges plus enveloppants et à l’assise rallongée.

La Clio V voit son ergonomie optimisée, si elle perd un peu de sa hauteur et de sa longueur, elle gagne en largeur son coffre gagne en volume avec 391L disponibles.

Lire la suite

Renault lance ses véhicules hybrides

L’an dernier, les hybrides représentaient 4,1% du marché automobile tricolore, contre 1,3% à peine pour le 100% électrique et 0,6% pour l’hybride rechargeable. Tout comme BMW qui a annoncé l’électrification de tous les segments de sa gamme en proposant des motorisations hybrides sur tous ses modèles, Renault se tourne pour la première fois vers cette solution dès 2020 avec une technologie originale.

Avec sa Zoe, Renault est l'un des leaders mondiaux de l'électrique. En revanche, le constructeur n’a jusqu’ici jamais souhaité se positionner sur le segment hybride. C’est désormais chose faite ! 

Il annonce dès 2020 certains modèles phares comme le Renault Captur ou la Renault Mégane en hybrides rechargeables offrant une autonomie électrique avoisinant 50 km. La nouvelle Renault Clio V sera elle aussi disponible en version hybride cette fois non rechargeable sous le nom de Renault Clio V E-tech. Cette dernière offrira une autonomie de 5km et 40% d’économie sur la consommation d’essence.

Mais la vraie nouveauté c’est que ces hybrides utiliseront une transmission très particulière, voire unique, issue du concept car Renault Eolab. Très innovante, cette boîte automatique dont l’architecture mécanique se rapproche d’un double embrayage fonctionne sans aucun embrayage ni synchro ! Ces organes sont remplacés par des crabots qui offrent un meilleur rendement au bénéfice de la consommation et de l’autonomie électrique.

Lire la suite

Norme WLTP / Malus écologique / Surtaxe CO2: Explications

Pour inciter à l’achat de véhicules neufs moins polluants, le gouvernement a décidé de repenser ses normes concernant le malus écologique. La norme NEDC (New European Driving Cycle) qui permettait de déterminer les émissions de CO2 d’un véhicule devient la norme WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure).

Depuis le 1er septembre 2018, toutes les voitures neuves vendues doivent être homologuées selon une norme WLTP.

Le gouvernement a annoncé qu’il n'appliquera pas courant 2019 les valeurs WLTP de consommation des voitures. Le risque d'explosion des malus écologiques s'éloigne... mais reviendra en 2020.

En 2019, c'est donc bien la valeur dite NEDC corrélée qui s'applique. Il s'agit d'un entre-deux, entre l'ancienne norme NEDC et la nouvelle WLTP, obtenue en transformant la mesure WLTP. L'État retient une seule valeur, celle qui est dite VL, soit la plus basse de la gamme (si celle-ci n'est pas disponible, ce sera la VH, la plus haute).


La différence avec l’ancien protocole est que la norme WLTP se base sur des conditions réelles d’utilisation des véhicules. Ainsi, pour déterminer leur taux d’émission de CO2, le protocole soumet les véhicules à des cycles de roulage variés, incluant différentes vitesses et des temps d’arrêts.

Jusqu’ici, le taux d’émission était calculé à partir des émissions brutes du moteur, sans tenir compte de l’équipement du véhicule.

La procédure WLTP étant plus réaliste que le cycle NEDC, les taux d’émissions de CO2 estimés sont en moyenne plus élevés de 10% à 25% qu’avec l’ancienne procédure.

La différence avec l’ancien protocole est que la norme WLTP se base sur des conditions réelles d’utilisation des véhicules. Ainsi, pour déterminer leur taux d’émission de CO2, le protocole soumet les véhicules à des cycles de roulage variés, incluant différentes vitesses et des temps d’arrêts.

Jusqu’ici, le taux d’émission était calculé à partir des émissions brutes du moteur, sans tenir compte de l’équipement du véhicule.

La procédure WLTP étant plus réaliste que le cycle NEDC, les taux d’émissions de CO2 estimés sont en moyenne plus élevés de 10% à 25% qu’avec l’ancienne procédure.


Ce qu’il faut retenir de ce tableau : la nouvelle législation abaisse le seuil minimum de 120 à 117g/km à partir duquel le malus est imposé. La taxe concerne désormais de nombreux véhicules qui n’y étaient pas soumis jusqu’à présent. En revanche, le montant de la taxe va baisser pour les autres tranches, ce qui vient légèrement amortir le coût supplémentaire lié à la hausse du taux d’émission de CO2 enregistré.

Certains groupes et constructeurs s’en sont mieux sortis que d’autres compte tenu de la structure de leurs gammes et de la récence de leurs modèles. Ce sont les constructeurs premium qui subissent le plus la pression de cette nouvelle réglementation, sur des produits à forts niveaux de CO2 et sans offres alternatives. 

De manière générale, les SUV et les berlines sont les plus impactées, avec un malus écologique qui passe de 7.340 à 10.500 € pour le BMW X5, soit une hausse de près de 3.000 euros.


Plusieurs constructeurs ont d’ores et déjà opéré certains changements de motorisation pour répondre à cette réglementation, en abaissant le nombre de chevaux de leurs modèles ou encore en introduisant de nouveaux moteurs. En attendant de se mettre à niveau, Peugeot a choisi de suspendre la production de sa 308 GTI dans l’attente de pouvoir mettre à jour son bloc moteur pour le rendre moins polluant.

Il faudra attendre le bilan de l’année 2018 pour mesurer précisément l’impact de cette nouvelle réglementation sur le marché automobile français. Ce qui est sûr, c’est que les autorités souhaitent encourager la vente de véhicules moins polluants, encourageant les nouveaux acheteurs à investir dans des véhicules électriques, au détriment des grosses cylindrées qui subissent de plein fouet les sanctions économiques visant les véhicules polluants.


Exceptions:

1. Les camionnettes

  • Le malus et la taxe CO2 ne s'appliquent pas aux camionnettes ayant un certificat d'immatriculation portant la mention "CTTE".


2. Les familles nombreuses

  • La minoration du malus pour les véhicules neufs concerne les familles ayant au moins 3 enfants à charge, bénéficiaires des allocations familiales, qui acquièrent ou louent un véhicule de 5 places assises et plus.

Elle consiste en une réduction de 20g de CO2/km par enfant à charge du taux d'émission pris en compte pour le calcul du malus. Elle ne s'applique qu'à un seul véhicule de ce type par foyer.

La taxe due doit tout d'abord être payée au moment de l'immatriculation du véhicule et le remboursement se fait ensuite sous la forme d'un remboursement d'impôt.

La demande de remboursement doit être faite avant le 31 décembre de la 2e année qui suit l'immatriculation à la trésorerie dont les coordonnées figurent sur l'avis d'imposition. Les documents à joindre sont :

  • le document prouvant que le foyer est composé d'au moins 3 enfants (attestation de la Caf, livret de famille, attestation fiscale ....),
  • la demande de remboursement au moyen du formulaire de demande de remboursement de la taxe additionnelle,
  • la photocopie du (ou des) dernier(s) avis d'impôt sur le revenu,
  • la photocopie du certificat d'immatriculation délivré au nom du demandeur.


3. Les personnes en situation de handicap

  • Le malus sur les véhicules neufs, la taxe CO2 sur les véhicules d'occasion ainsi que la taxe annuelle sur les véhicules polluants ne s'appliquent pas pour les personnes en situation de handicap sur un véhicule :
  • immatriculé voiture particulière carrosserie "handicap",
  • ou acquis par une personne titulaire de la carte mobilité inclusion portant la mention invalidité,
  • ou par une personne ayant un enfant mineur ou à charge dans son foyer fiscal qui est titulaire de cette carte.

L'exonération ne peut concerner qu'un seul véhicule par bénéficiaire.

Une photocopie de la carte d'invalidité doit être jointe à la demande de certificat d'immatriculation.

Le montant de la taxe n'est donc pas ajouté aux autres taxes lors du règlement du certificat d'immatriculation.


Le cas particulier des véhicules d'occasion achetés à l'étranger:

Ces voitures, pourtant de seconde main, sont considérées comme neuves lors de leur première immatriculation en France. Les propriétaires devront donc s'acquitter d'un véritable "malus", le cas échéant, lors de l'importation. Ce malus est calculé selon le barème qui était en vigueur en France lors de l'année de première mise en circulation à l'étranger.

Les émissions de CO2 des véhicules conçus d'origine pour fonctionner au Bioéthanol E85 sont minorés de 40 % (sauf pour des émissions supérieures à 250 g/km). Par exemple, un véhicule émettant 180 g de CO2 par kilomètre sera considéré comme émettant 108 grammes, et ne sera donc pas soumis au malus.

Le montant de la taxe est minoré de 10 % pour chaque année écoulée depuis la mise en circulation, comme pour la surtaxe CO2 des voitures achetées en France.

Par exemple, si vous achetez en 2022, en provenance d'Allemagne, une voiture émettant 180 grammes de CO2 par km et immatriculée là-bas pour la première fois en 2019, vous ne devrez pas payer 7 340 € de malus (ce qui est le montant exigible en 2019), mais 7 340 € moins 30 %, soit au final 5 138 €.

Lire la suite

ADBLUE : qu’est-ce que ce liquide antipollution ?

Depuis quelques temps, on entend très souvent parler de l’AdBlue, le liquide antipollution qui est en train de devenir la norme diesel antipollution sur les véhicules diesel récents. En fait, ce liquide existe depuis 2006 et est même déjà obligatoire sur les transporteurs poids lourds.

L’Adblue est une marque déposée qui propose une version standardisée de l’AUS 32, un liquide antipollution qui vient équiper les moteurs diesel récents.

Techniquement, il s’agit d’un mélange à 67,5 % composé d’eau déminéralisée, et à 32,5% d’urée. Ce produit sert d’additif afin de créer une réaction chimique dépolluante dans le système d’évacuation de la voiture, entre le filtre à particule et le catalyseur. Son but est de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) présentes dans les gaz d’échappement.


En Europe, la norme Euro 6 oblige les nouveaux véhicules Diesel à être équipés d’un système de traitement des NOx. Il existe différents systèmes mais celui qui utilise l’Adblue est le plus répandu.

Seuls les véhicules diesel sont équipés de ce dispositif car ce sont eux les principaux responsables des émissions de NOx.

Pour aider les consommateurs à repérer les modèles équipés du SCR, certains constructeurs ont choisi de renommer leurs moteurs qui embarquent cette technologie de dépollution. Ainsi, on retrouve chez Renault des moteurs portant la mention ‘Blue‘ tels que le BlueDci et le BlueHdi qui nous indiquent d’office que le modèle comporte un SCR et nécessite donc d’être alimenté en Adblue.


L’Adblue fait l’objet d’un réservoir spécifique qui doit être rempli sinon le véhicule ne démarrera pas. Certains véhicules donnent une valeur précise, mais pour d'autres on ne sait pas où l'on en est jusqu'à l'allumage d'un témoin. Pas de panique, comme pour le carburant, le témoin s'allume pour vous alerter avant la panne sèche. Il vous restera en moyenne 2.400 km à parcourir avant que le réservoir soit à sec.

La capacité et l’emplacement de ce réservoir additionnel peuvent varier en fonction des véhicules. Sur les modèles les mieux pensés, vous trouverez la trappe du réservoir d’Ablue juste à côté de la trappe à carburant. Sur d’autres modèles, il vous faudra accéder à une trappe située dans le coffre.

Sur la plupart des moteurs actuels, on estime que la consommation d’Adblue est de 1 litre pour 8.000 kilomètres parcourus.

Il est de plus en plus facile de trouver de l’Adblue aux pompes à essence ou en bidon. Son coût peut varier : de 0,60 € à la pompe à entre 12 et 16 € le bidon de 10 litres.

Lire la suite

Prime à la conversion : Les dernières informations

La prime est-elle vraiment doublée ? 

Depuis le 1er janvier 2019, la prime est doublée, mais seulement pour les 20% des ménages les plus modestes ainsi que les actifs ne payant pas d'impôts et parcourant chaque jour plus de 60 km pour se rendre à leur lieu de travail.


Quelle est le montant de la prime ? 

Le montant de la prime dépend du véhicule acheté et de la situation fiscale du foyer. 

Ce dernier a été revu à la hausse : les bénéficiaires peuvent à présent recevoir jusqu'à 4 000 € pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou d'occasion et jusqu'à 5 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d'occasion.

* Foyers les plus modestes : le revenu de référence fiscal par part doit être inférieur ou égal à 6 300 € net imposable
** Gros rouleurs : la distance domicile doit être supérieur à 60 km (aller-retour) ou plus de 12 000 km parcourus par an dans le cadre de l'activité professionnelle avec le véhicule personnel. Attestation de l'employeur nécessaire pour justifier les trajets parcourus 


Quelles conditions doit remplir le nouveau véhicule ? 

- Le véhicule doit être immatriculé en France avec un numéro définitif et ne pas être cédé par l'acquéreur :

  •  Dans les six mois suivant son acquisition ni avant d'avoir parcouru au moins 6 000 kilomètres, dans le cas d'une voiture particulière ou d'une camionnette,
  •  Dans l'année suivant sa première immatriculation ni avant d'avoir parcouru au moins 2 000 kilomètres dans le cas d'un véhicule à deux ou trois roues moteur, ou quadricycle à moteur.

- Dans le cas d'une location, le contrat doit être conclu pour une durée de deux ans minimum.

- Trois types de véhicules, peuvent donner droit à la prime à la conversion :

  • Les véhicules dont le taux d'émission de CO2 est inférieur ou égal à 20 g/km (véhicule électrique ou à hydrogène),
  • Les véhicules dont le taux d'émission de CO2 est compris entre 21 et 50 g/km (véhicule hybride rechargeable),
  • Les véhicules dont le taux d'émission de CO2 est compris entre 21 et 122 g/km et étant classifié Crit'Air « électrique », « 1 » ou « 2 » (véhicule thermique, véhicule hybride non rechargeable, véhicule hybride rechargeable qui émet entre 51 et 122 g/km).

- Le véhicule acheté ou loué doit strictement être au même nom que celui du véhicule destiné à être détruit


Quels sont les véhicules éligibles à la reprise ? 

Le vieux véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette, dont le poids total autorisé en charge n'excède pas 3,5 tonnes et répondant aux critères ci-après : 

- Véhicule essence immatriculé avant 1997

- Véhicule diesel immatriculé avant 2001 pour les ménages imposables

- Véhicule diesel immatriculé avant 2006

Le véhicule doit : 

  • Appartenir depuis au moins un an au bénéficiaire de la prime à la conversion
  • Etre immatriculé en France dans une série normale ou définitive
  • Ne pas être gagé
  • Ne pas être considéré comme véhicule endommagé par un expert 
  • Faire l'objet d'un contrat d'assurance en cours de validité à la date de sa remise pour destruction ou à la date de facturation du véhicule acquis ou loué
  • Etre impérativement mis au rebut dans un centre agréé VHU (Véhicule Hors d'Usage) qui se chargera de recycler le véhicule 


Puis-je cumuler la prime à la conversion et le bonus écologique ?

Oui. En 2019, les véhicules électriques neufs bénéficient d'un bonus écologique, qui peut s'ajouter à la prime à la conversion. Cumulés, le bonus et la prime à la conversion peuvent atteindre 11 000 € pour une voiture  électrique neuve vendue à particulier.

En cas de cumul de l'aide, une seule demande de versement doit être présentée pour les deux aides et le paiement est simultané.


Puis-je toucher la prime à la conversion et payer le malus ?

Oui. La prime à la conversion est ouverte pour les véhicules dont le taux d'émission de CO2 est inférieur ou égal à 122 g/km. Or, le malus touche en 2019 les véhicules émettant au moins 117 g/km. Aussi en 2019, les véhicules neufs acquis ou loués sont à la fois éligibles à la prime à la conversion et soumis au malus.

Pourquoi ? Parce que les deux dispositifs n'ont pas le même objectif. Le malus est une politique publique visant à réduire les émissions de CO2 des véhicules et la prime à la conversion est une politique publique visant à améliorer la qualité de l'air qui permet d'aider les personnes à faibles revenus à acheter un véhicule plus propre.


Qui verse l'aide ?

C'est l'Agence de Services et de Paiement (ASP) qui délivre l'aide au nom de l'état. Les différentes démarches à engager dépendent des situations présentées ci-dessus.


Comment puis-je percevoir la prime si je souhaite acquérir ou louer mon véhicule auprès d'un professionnel de l'automobile ?

Deux cas de figure :

  • Soit le vendeur ou le loueur accepte d'avancer le montant de la prime à la conversion, celui-ci est alors déduit du prix d'achat toutes taxes comprises. Le vendeur sera ensuite remboursé par l'état des avances qu'il a consenties dans le cadre d'une convention spécifique conclue avec l'Agence de Services et de Paiement,
  • Soit l'avance du montant de l'aide n'est pas consentie par le vendeur ou le loueur de votre véhicule, le demandeur de l'aide doit alors formuler sa demande d'aide via le télé-service dédié, après avoir effectué la transaction et avoir confié son véhicule à un centre Véhicules Hors d'Usage (VHU). A noter que depuis le 2 janvier 2018, les demandes d'aides ne doivent plus être effectuées via le formulaire papier (Cerfa 13621*15) mais seulement sur le télé-service dédié.


Est-ce qu'un véhicule DERIV VP peut donner droit à la prime à la conversion ?

Oui. Les véhicules éligibles étant les voitures vendues à particulier comme les véhicules utilitaires légers. Aussi, un véhicule DERIV VP peut donner droit à la prime à la conversion.

Lire la suite