CONTACTEZ-NOUS AU 01 49 20 49 70 (du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30)

Ce qu'il ne fallait pas louper au Paris Motors Show 2018

Le Mondial de l'Auto, rebaptisé cette année "Paris Motor Show", s'est déroulé du 04 au 14 octobre à Portes de Versailles.

Le salon a été marquée par l'absence de plusieurs grandes marques automobiles, allant de General Motors à Fiat Chrysler en passant par Ford et l'allemand Volkswagen, mais de belles surprises sont toutefois au rendez-vous.

Comme toujours les constructeurs ont présenté leurs nouveautés, parfois futuristes, mais pour ses 120 ans, la plus grande nouveauté du Paris Motor Show c'est qu'il s'est déroulé sans diesel, qui n'avait plus bonne presse depuis le scandale du dieselgate.


RENAULT

Avec la présentation de la mini-citadine K-ZE et la confirmation de l'arrivée des modèles hybrides, Renault s'est démarqué grâce à l’électrique. Le groupe, qui rencontre déjà un très grand succès grâce avec la Renault ZOE, a pour objectif de doubler sa gamme 100% électrique d'ici 2022. Dotée d'une autonomie de 250km, un record pour une voiture électrique de ce gabarit, la K-ZE sera également armée d'un double système de charge, de capteurs de stationnement, d'une caméra de recul et de nombreux outils technologiques qui viendront améliorer le confort du conducteur. Quant aux premiers véhicules hybrides essence-électrique, ils débarqueront d'ici deux ans. La première voiture de ce genre sera la Clio e-Tech, qui permettra donc de rouler en électrique en ville, et en mode hybride selon le mode de conduite, la vitesse et la distance à parcourir.

Par ailleurs, Renault a présenté son taxi autonome EZ-Ultimo, à bord duquel près de six passagers peuvent s'installer sur une banquette en forme de U. Pour entrer à l'intérieur de ce taxi autonome et sans conducteur, une rampe d'accès est disponible à l'arrière de la voiture au gabarit imposant. Le constructeur automobile français prévoit de déployer en 2022 ce type de navette électrique.


PSA

C'est le C5 Aircross que Citroën souhaitait faire briller cette année, un véhicule équipé de plus de vingt aides à la conduite et d'un hotspot wifi, notamment. La marque a annoncé pour l'année prochaine plusieurs nouveaux modèles pour célébrer son centenaire.

À l'occasion des 50 ans de sa 504 coupé, Peugeot a créé la surprise avec son nouveau concept au design vintage et futuriste à la fois. Électrique et autonome, la Peugeot e-Legend est dotée d'un intérieur high-tech avec une quinzaine d'écrans et son volant qui disparaît dans le tableau de bord quand le pilotage automatique s'enclenche.


MERCEDES

Mercedes a fait le plein de nouveautés en présentant des modèles compacts, Classe A 35 AL sedan, Classe B, ou encore les SUV avec la GLE et l'inédite EQC électrique. À l'instar de Peugeot, Mercedes a dévoilé la Mercedes EQ Vision, qui réinterprète son modèle de course «flèche d'argent» monoplace apparu dans les années trente et cinquante.


AUDI 

Le constructeur a présenté sa super sportive 100% électrique de 755 CV, l'Audi PB18 e-tron, dévoilée fin août au concours d'élégance de Pebble Beach en Californie. Équipée de trois moteurs électriques et d'un cockpit futuriste, la super-sportive passe de 0 à 100km/h en près de deux secondes. Dotée d'une autonomie de 500 km, le coupé qui peut accueillir deux personnes bénéficie d'une batterie capable de récupérer 100% de son autonomie en un quart d'heure grâce à un système de charge ultrarapide.


Les modèles qu'il fallait retenir :

Parmi les autres modèles attendus, on retient la Citroën DS3 Crossback, l'Audi Q3 II, le nouveau Renault Kadjar, la Peugeot 3008 II Hybrid4 ou encore la Ferrari Monza SP1. Les visiteurs ont aussi pu admirer quelques nouveautés électriques comme l'Audi e-tron, le Mercedes EQC ou, pour sa première apparition en France, la Tesla Model 3.